IGN France International : partenaire de la Journée des Instituts cartographique (ICC2011)

Version imprimableEnvoyer à un ami

30 Juin 2011

IGN France International est partenaire officiel de la Journée des Instituts cartographiques qui se déroulera le mercredi 6 juillet 2011. Nathalie Marthe-Bismuth, directrice générale d'IGN France International, revient sur cette participation.

 

IGN France International sera très présente lors de la Conférence cartographique internationale. De quelle manière ?

Nathalie Marthe-Bismuth : IGN France International sera évidemment très visible puisqu'elle sera présente aux côtés de l'IGN et de l'ENSG (Ecole Nationale des Sciences Géographiques), sur un espace d'exposition de 27 m². Elle sera en outre, le partenaire exclusif de la Journée des Instituts cartographiques.

L'implication forte d'IGN France International sur cette manifestation a été pour moi une évidence : elle concerne les coeurs de métiers d'IGN France International et bien que se déroulant en France, elle va rassembler tous les professionnels du secteur au niveau mondial.

Quelle sont les innovations technologiques auquel se trouve confronté le secteur de la cartographie ?

NMB : Effectivement, le marché de l'information géographique, est confronté au niveau mondial à des mutations profondes qui bousculent son fonctionnement traditionnel. On peut évoquer le développement d'outils open-source, l'avènement et la démocratisation de la 3D pour les applications grand public ou professionnelles. D’une manière plus générale, on peut dire que le développement des nouvelles technologies liées à internet et à ses nombreuses applications, a considérablement modifié le paysage de la géomatique international.
D’immenses progrès ont été faits et chose assez nouvelle, ils touchent aussi les pays en développement ou émergents qui connaissent eux-aussi cette mutation. Les équipements informatiques disponibles, la téléphonie mobile, l’émergence du nomadisme, le nombre croissant des connexions à internet et la qualité des connexions contribuent bien sûr à ces nouveaux enjeux.
Bien anticipés, bien maitrisés, ces bouleversements technologiques constituent de formidables opportunités pour les pays en développement. Ils autorisent le partage et la rationalisation des données produites, la création de portails thématiques ou la création d’infrastructures de données spatiales.
C’est véritablement un mouvement de fond qui est engagé, et les décideurs ne s’y trompent pas. Ils sont en train de prendre conscience que l’information géographique est un élément essentiel dans de nombreux projets structurants et dans leur prise de décisions quotidiennes. Ils engagent, comme le Gabon par exemple, des stratégies nationales de la géomatique qui définissent les données de base à produire, les moyens de production à moderniser ou à mettre en place, l’organisation à adopter pour rendre pérenne les systèmes mis en place, les interactions entre les différentes entités productrices, les règles de mise à disposition.

Les sociétés civiles appellent aussi de leurs vœux ces innovations parce qu’elles savent qu’elles contribuent à plus de transparence dans les prises de décision, qu’elles bénéficient des données ainsi produites et partagées et que les productions de données ainsi rationalisées conduisent à une utilisation plus vertueuse des finances publiques.

Les échanges qui auront lieu à l’occasion de cette journée des Instituts cartographiques, autour des modèles développés  en Europe en réponse à la directive européenne INSPIRE,  s’annoncent d’ores et déjà passionnants.

Quel(s) message(s) IGN France International véhiculera-t-elle à l'occasion de cette journée ?

 NMB : IGN France International mettra en avant sa double culture, si j’ose dire. Elle rappellera qu’elle est à l’étranger, l’héritière des savoir-faire de l’IGN et qu’elle est d’autre part, porteuse de cette expertise au-delà des frontières hexagonales. De par sa connaissance des fonctionnements des pays émergents ou en développement, elle peut jouer ce rôle de « passeur » de compétences et d’accélérateur de projets. J’aime l’idée qu’une expérience réussie dans un contexte donné peut aussi, transposée et adaptée à d’autres espaces géographiques et à d’autres contextes géopolitiques, bénéficier à d’autres.

Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées et diplômée du MBA du groupe HEC, Nathalie Marthe-Bismuth a occupé jusqu’en 2007, la fonction de directrice commerciale de l'Institut géographique national (IGN) français. Elle dirige IGN France International depuis 2007. 

Lire le communiqué de presse