SIF OUGANDA : le Président de la République d’Ouganda inaugure le premier guichet régional

Version imprimableEnvoyer à un ami

Le guichet régional du Ministère en charge des affaires foncières (Ministry Zonal Office, MZO) a été officiellement inauguré à Lira le 2 février dernier en présence du Président de la République Ougandaise Yoweri Kaguta Museveni et de la Ministre des affaires foncières, du logement et du développement urbain (MLHUD), Betty Amongi. Plus de 5.000 personnes ont assisté à l’événement.

Le guichet régional de Lira qui est opérationnel depuis cette date fournit désormais aux usagers les prestations rendues par le Ministère telles que l’enregistrement des terres, l’évaluation foncière et l’aménagement du territoire. Ce bureau couvre 8 districts de la sous-région du Lango et touche ainsi outre Lira, Apac, Oyam, Kole, Dokolo, Alebtong, Otuke and Amolatar.

D’ici février 2018, 14 représentations régionales supplémentaires seront opérationnelles : Fort Portal, Kibaale, Masindi, Arua, Gulu, Mbale, Mityana, Luwero, Mpigi, Tororo, Soroti, Moroto, Kabale and Rukungiri. Une fois achevé, le Système d’Information Foncier desservira 21 guichets décentralisés et autonomes répartis dans tout le pays.

A l’occasion de son allocution officielle, le Président de la République a rappelé son objectif prioritaire d’avoir un territoire clairement démarqué, et un système d’information foncier bien documenté et informatisé au niveau national de manière à sécuriser à la fois les investissements publics et privés.

Depuis 2009, IGN FI a été très fortement mobilisée en Ouganda avec, dans un premier temps, le développement et la mise en place sur 6 zones pilotes (Kampala, Mukono, Wakiso, Jinja, Masaka and Mbarara) d’un système d’information foncier fiable et transparent. Depuis 2015, le projet est entré dans une nouvelle phase avec le déploiement du projet pilote à l’ensemble du pays. Le Système d’information foncier sera déployé dans tout le pays d’ici 2018.

Le nouveau système s'applique aux différents régimes fonciers en vigueur en Ouganda. Il permet d’éviter les empiètements sur les zones protégées comme les zones humides, les aires protégées et autres réserves foncières publiques. Il améliore la qualité des services rendus aux usagers en réduisant le temps nécessaire aux formalités administratives. En réduisant les risques de fraudes liées au contrôle, à la mise à jour et au transfert des titres, il rend plus sûrs les investissements.

Lire le communiqué de presse

Quelques références -  Cadastre/ Registre foncier/ Evaluation foncière