Succès du séminaire régional (3/4 Avril 2012) : L’Afrique s’était donnée rendez-vous pour faire avancer ses réflexions autour des INDG

Version imprimableEnvoyer à un ami

La manifestation régionale organisée par IGN France International et l’IGN, en étroite collaboration avec l’Institut Géographique du Burkina (IGB), la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA)  et Esri, sur le thème « Infrastructures Nationales de Données Géographiques : quelle valeur ajoutée pour les pays émergents ? » a remporté un vif succès les 3 et 4 Avril dernier.

Plus de 150 participants venus d’une vingtaine de pays d’Afrique se sont rendus à Ouagadougou pour assister à ce séminaire. Des personnalités de premier plan telles que le ministre burkinabé des infrastructures et du désenclavement, des ambassadeurs de l’Union Européenne et de la France, du président d’IGN France International et du directeur général de l‘IGB ainsi que les ministres burkinabe des ressources animales d’une part, de la promotion des  droits humains et de l’éducation civique d’autre part, le chef d’Etat Major Général des Armées du Burkina Faso, les représentants des ambassades du Tchad, du Japon, de l’Algérie, du Maroc, et les conseillers techniques de nombreux ministres africains avaient fait le déplacement. On soulignera également  la participation exceptionnelle de nombreux directeurs généraux de services cartographiques africains.

Qu’est-ce qu’une INDG ?
INDG en Afrique, une situation complexe et variée
Des clés pour convaincre les politiques d’initier ces projets
L’accompagnement pour convaincre et faire avancer son projet

La galerie photo
Le communiqué de presse
Voir l'article complet sur le séminaire (programme, plaquettes, fiches projets, etc.)